Dojo

 

 

 

Une équipe d'entraîneurs qualifiés vous reçoit dans notre centre familial afin de vous faire découvrir le monde des arts martiaux, de la forme physique et mentale. Ils vous aideront et encourageront tout au long de votre préparation. Que ce soit pour le bien-être, l'autodéfense ou pour devenir un athlète de haut niveau, vous êtes bienvenus et bien conseillés.

Les leçons d'essai sont gratuites et peuvent être effectuées à tout moment.

Quatre samedi par année, des cours d'essai et des cours d'introductions sont proposés.


50 ans Zen Shin (1970-2020)


 
Il y a 50 ans, le Karaté-Do Bienne a été fondé par Salvatore Sigillò. Entre-temps, la première école de karaté du Seeland s'est développée en un centre aux multiples facettes pour les arts martiaux et la santé sous le nom de Zen Shin. Il enseigne à ses élèves tous les aspects de l'art martial à la rue General-Dufour 102a à Bienne. Il traite entre autres du contrôle du corps, du développement de la personnalité, de l'autodéfense et de la préparation à la compétition. 

Depuis 1992, le Zen Shin est dirigé par Dominique Sigillò. Dominique Sigillò a commencé par le judo, mais lorsque le Karaté-Do Bienne a ouvert un département junior en 1972, il est passé au karaté. Dominique Sigillò a vécu sous la direction de son père Salvatore, avec ses sœurs Bellinda et Manya, qui sont également devenues Karatéka, comment l'école de Karaté s'est développée pour devenir une école d'arts martiaux diversifiée. 

Cinq ans seulement après la fondation du Karaté-Do Biel-Bienne, un deuxième sport a été proposé avec le kickboxing. C'est dans cette discipline que le Zen Shin a célébré son plus grand succès en compétition. Le Seelandais Hermann Mühlheim est devenu champion du monde en 1993 et 1995, et a remporté l'or aux championnats d'Europe en 1996. Aujourd'hui, il est instructeur de kickboxing et transmet ses connaissances en tant qu'entraîneur au Zen Shin à Bienne.
Avec Christoph Käser et Samuel Massa, de jeunes et talentueux kickboxers ont également suivi les traces de leur instructeur dans cette discipline en tant que champions suisses.
 
Parce que le Karate-Do Biel-Bienne ne voulait pas se limiter au seul karaté et au kickboxing, le Zen Shin a été fondé en 1993 et Dominique Sigillò a repris la direction du centre qui, après plusieurs autres lieux à Bienne et à Nidau, depuis ils sont situés à la rue General-Dufour. Environ 300 membres ont visité le Zen Shin à cette époque. Au cours des années 1990, le nombre de pratiquants d'arts martiaux est passé à 350. Une bonne moitié d'entre eux ont moins de 20 ans. Environ un membre sur dix du Zen Shin participe également à des compétitions. Et cela avec beaucoup de succès, que ce soit en karaté ou en kickboxing. 
"Nous avons des sportifs qui s'entraînent tous les jours. Certains même deux fois par jour".
Le palmarès de Dominique Sigillò, ancien membre de l'équipe nationale suisse, comprend dix titres nationaux dans les disciplines de karaté, kata et kumite. Il a célébré son plus grand succès en 1984 lorsqu'il est devenu vice-champion du monde de kumité. Sept ans plus tard, il remporte la médaille d'argent dans la même discipline aux championnats d'Europe. Un an plus tard, il est à nouveau monté sur le podium (3e) des championnats continentaux et une saison plus tard, il a remporté le bronze dans la compétition par équipe (deux succès qu'il a également célébrés en kumité). Champion d'Europe junior en 1985 (Kumite) et aujourd'hui membre de la Commission technique et superviseur de la Fédération mondiale de karaté WKF. 
Nicola Sigillò a déjà suivi les traces de son père au niveau national. L'ancien membre de l'équipe nationale est un multiple champion suisse de kata et de kumite et enseigne également le Zen Shin. Et avec la Seelandaise Michelle Saner, qui est maintenant l'entraîneur national de kata et qui a été plusieurs fois championne suisse (kata et kumite) ainsi que médaillée de bronze aux championnats d'Europe de kata en 2007, il y a un autre Karatéka qui transmet son savoir au centre. 

Persévérance et respect "Chez nous, il y a de la place pour tout le monde, c'est-à-dire pour les athlètes de compétition et les sportifs populaires". Les plus jeunes Karateka ont 5 ans, les plus âgés environ 90 ans.
Les arts martiaux est une école de la vie. La persévérance, la discipline, le respect des autres et la justice sont enseignés, entre autres, par les arts martiaux. "En outre, il y a la condition physique et mentale".
Lors d'un entraînement de karaté, les blessures sont rares. Bien sûr, surtout en tant qu'athlète de haut niveau dans les arts martiaux, vous avez toujours des bleus ou des foulures, mais par rapport à d'autres sports, les arts martiaux sont certainement moins exposés aux blessures. 
Entre-temps, l'offre de Zen Shin est très élargie. Outre le Karaté-Do, il y a aussi le kickboxing, le Taji-Quan, le Qigong, le Yoga, l'entraînement de force et d'endurance ainsi que l'autodéfense avec le Krav Maga. Le Krav Maga est un système d'autodéfense destiné aux personnes privées, aux autorités policières et judiciaires, au personnel de secours et de soins ainsi qu'aux services militaires et de sécurité. 

Développé à l'origine en Israël, il a été promu en Europe par des spécialistes du combat rapproché des autorités policières suisses et allemandes pour permettre aux populations de s'adapter rapidement aux situations critiques et de faire face aux agressions de toutes sortes. 
Les plus jeunes membres du Zen Shin se concentrent généralement sur une discipline, les plus âgés en pratiquent souvent plusieurs.

Au karaté, il est possible de goûter au Zen Shin dès le plus jeune âge. Bellinda Sigillò, propose un karaté mère-père-enfant pour les enfants entre 3 et 10 ans. Les parents sont initiés à ce sport avec leur enfant. 

Nous sommes fiers et heureux qu'en 50 ans, une petite école de karaté à Bienne soit devenue un centre pour les arts martiaux et la santé. 

La modestie et la gratitude distinguent un pratiquant d'arts martiaux.